Argumentaire de l’initiative des villes Bienne

De nombreux motifs plaident en faveur de l’initiative des villes. En voici les principaux :

Pour se sentir bien à Bienne:

  • Bienne sera plus attrayante, la qualité de vie en ville croîtra.
  • Bienne sera plus sûre. Chacun pourra se déplacer librement dans l’espace public, en particulier nos enfants.

Pour vivre plus sainement:

  • Un bon 40% de la population suisse inhale régulièrement trop de particules fines.  
  • Le trafic routier est la source de bruit dont souffre la plupart des gens.

Pour se déplacer plus rapidement:

  • TP, vélo et marche sont plus efficaces que l’auto en ville
  • 30% de tous les trajets en voiture sont inférieurs à 3 km et peuvent être parcourus facilement à pied ou à vélo. 

Pour économiser de l’argent, de l’énergie et du CO2:

  • en Suisse, chaque ménage dépense environ 11‘000 francs par   année pour la voiture. Les TP sont 2 – 3 fois meilleur marché.
  • Tous les projets routiers planifiés en Suisse coûtent près de 100 milliards de francs. Si l’augmentation prévue du trafic était absorbée par les TP, cela ne coûterait que 24 milliards.

A réaliser d’urgence à Bienne:

  • des liaisons piétonnes attractives et sûres au centre-ville et entre les quartiers.
  • libérer les quartiers du trafic parasitaire : zones 30 favorables aux piétons dans tous les quartiers.
  • terminer la liaison cycliste de la rue des Jardins; prioriser les cyclistes au carrefour rue du Contrôle / rue Schöni.
  • liaison cycliste Mâche-Madretsch séparée des grands axes.
  • assainir les passages sous-voies de Mâche au profit d’aménagements attractifs pour les piétons et les cyclistes.
  • aménager une bande cyclable continue à la route de Soleure.
  • agrandir et couvrir les places de parc pour vélos: Bielerhof/rue de l‘Hôpital et rue de Morat/place Centrale; agrandir le parking à vélos de la place Walser.
  • aménager un itinéraire cyclable vers le Jura bernois de Bienne à Reuchenette, comprenant une bande cyclable continue à la route de Reuchenette, au moins à la montée.
  • aménager des voies réservées au bus (combinées avec le vélo), en particulier sur les axes place de la Croix – sous-voies route de Mâche en quittant la ville, rue Heilmann – Pont-du-Moulin en entrant en ville ainsi que Boujean industrie – place de l’Ours.
  • arrêts de bus sur la voie de circulation, pour permettre aux bus de quitter l‘arrêt sans être gênés par la colonne de voitures.
  • réglage systématique des feux lumineux pour prioriser les transports publics.